Les amérindiens et le paranormal

Il y a toujours eu une corrélation entre la culture amérindienne et le paranormal, à commencer avec la musique amérindienne.

Le peuple amérindien ou amer indien (intéressant jeu de mot dans la langue des oiseaux) a toujours semblé connecté au monde du par delà, au grand manitou (qui n’est apparu que durant les premières visites des occidentaux apportant au passage le monothéisme).

Les croyances amérindiennes

Le paranormal est de fait aussi réel que la réalité tangible et nous allons ici faire un rapide tour dans cette partie de la culture amérindienne.

Tout d’abord avec Abénaquis qui curieusement fait beaucoup penser au dieu cité dans la bible avec sa création des humains et de deux frères premiers : l’un enclin à faire le bien : Gluskab
et l’autre le mal : Malsumis

Le paranormal dans la culture

La part du paranormal dans les rêves une grande importance dans la culture amérindienne, un exemple concret avec les algonquins pour qui la visite des divinités pouvaient avoir lieu pendant leur sommeil et les messages qu’ils le délivraient alors avaient un sens tangible.

Chez les Cherokees Asagaya Gigageï, divinité du tonnerre est invoquée par les Shaman à des fins de guérison.

Nous pouvons retrouver dans les tribus plusieurs facteurs commun au paranormal avec des entités qui seraient en toute chose et tout être vivant sur la terre. Une grande part des croyances des amérindiens reposent sur l’animisme qui indique que toutes les âmes ou esprits mystiques peuvent se manifester dans le monde tangible et agir en bien ou en mal.
Un sociologue occidental indique que dans les anciennes cultures amérindiennes l’âme était distincte du corps puisque lors des rêves, le dormeur pouvait atteindre un autre monde, celui des esprits et des dieux. L’âme a donc une part majeure dans la croyance et serait à l’origine de la notion d’âme à travers le monde.

Merci à Paranormal.press pour la rédaction de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *