Les arbres qui composent les forêts canadiennes

Le Canada est ses sublimes forêts, ses décors de carte postale, sa végétation abondante en fait rêver plus d’un. En effet, le Canada est le deuxième plus grand pays au monde à posséder autant de forêts et de surfaces boisées. Ces forêts représentent 40 % des neuf hectares du Canada et le couvert forestier représente 30 % des forêts boréales de la planète.

Un peu d’histoire

Si vous pouviez regarder la Terre depuis l’espace, vous vous rendiez compte que la forêt boréale de la planète est particulièrement conséquente et qu’elle est surtout concentrée dans les parties nord de l’Amérique du Nord et de l’Eurasie. Le Canada compte donc un tiers de cette forêt boréale. L’origine du nom de forêt boréale fait référence à Boréas, le dieu grec du vent du nord. La région boréale s’étend d’Est en Ouest sur plus de 5000 Km et couvre 1000 Km vers le Sud. En d’autres termes, la forêt occupe plus de la moitié du Canada. Le climat dans ces forêts boréales est plutôt étrange puisque les hivers sont longs, très froids et secs tandis que les étés sont courts, frais et humides.

Les principales régions forestières du Canada

La forêt boréale du Canada est découpée en huit grandes régions forestières abritant chacune des animaux, des arbres et des plantes différents. Ces régions se nomment :

La région des Feuillus
La région Acadienne
La forêt Boréale
La région Montagnarde
La région Du Columbia
La région Subalpine
La région Des Grands-Lacs et du Saint-Laurent
La région Côtière

Les différents arbres des forêts canadiennes

‘Dans la forêt boréale canadienne il existe pas moins de 20 espèces d’arbres dont la plupart sont des conifères ce qui veut dire qu’ils produisent des cônes contenant leurs graines. Il y a également une grande quantité d’arbres indigènes. Parmi les espèces se trouvant dans ces zones forestières vous trouverez des épinettes, des sapins, des sapins baumiers, des sapins douglas, des pins, des pins tordus latifoliés, des mélèzes laricins, des peupliers faux-tremble, des peupliers baumiers, des bouleaux, des tulipiers, des magnolias, des asiminiers, des mûriers rouges, des sassafras, des érables à sucre, des pruches subalpines…

Comme vous pourrez le constater, il y a un très grand nombre d’arbres dans ces zones forestières et chacun a son utilité dans l’écosystème canadien.

La forêt et ses avantages

Les forêts du Canada sont vastes, diversifiées et dynamiques. Elles font partie de l’écosystème canadien et apportent à la population bon nombre d’avantages. Principalement, elles modifient le climat, fournissent de l’oxygène, de l’ombre et stabilisent les sols.

La plupart des arbres indigènes sont arrivés au Canada il y a entre 10 000 et 20 000 ans. Les forêts canadiennes sont découpées en 15 écozones terrestres qui comprennent les huit principales régions forestières. Toutefois, il est très difficile de calculer le nombre, l’âge et le type de forêts qui se trouvent au Canada à cause de sa grandeur (417,6 millions d’hectares).

Les produits forestiers provenant du Canada

Les forêts canadiennes sont tellement immenses et diversifiées, qu’elles jouent un rôle économique très important en fournissant des produits forestiers en grande quantité. En quelques chiffres, en 2008, 30,2 milliards de dollars nets de produits forestiers ont été exportés du Canada. Ce qui a permis de créer 273 700 emplois directs. Environ 70,8 % des exportations vont aux États-Unis. Sur les 417,6 millions d’hectares de terres forestières canadiennes, 0,7 million d’hectares ont été récoltés (2007), 18,6 millions d’hectares ont été défoliés par les insectes (2007) et 1,7 million d’hectares ont été brûlés par des incendies de forêt (2008).

Voir également les arbres de Scandinavie ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *